EMMANUEL BOSSHARTH et son dada: saisir les tribunaux pour couiner à l’atteinte à sa présomption d’innocence.

CE JEUDI 9 septembre 2021, aura lieu la nième procédure d’Emmanuel BOSSHARTH à mon encontre, cette fois-ci devant le Juge de l’EXECUTION des peines du Tribunal de NANTERRE , alors que ce cadre supérieur à la @SODEL groupe @HLD à #Lisieux,

EST mis en examen pour viols sur mineurs de 13 et 15 ans depuis le 11 septembre 2020 et laissé libre…2 mois après les déclarations pourtant effectuées en flagrance, de mes fils, et les indices génétiques d’origine gonadique D’EMMANUEL BOSSHARTH, parfaitement identifiés sur un vêtement d’enfant par la police scientifique…

DANS sa tentative désespérée de condamner la mère des plaignants, pour « atteinte à sa présomption d’innocence », le mis en examen en oublie l’article 10 de la convention européenne des droits de l’Homme, qui dispose que toute personne a le droit à la liberté d’expression (…).

CETTE LIBERTÉ d’expression, je l’exerce ici, et sur le site http://www.denoncetonpedo.com , Twitter, etc., afin de montrer les lenteurs, les carences d’une justice que les magistrats et la police eux-mêmes dénoncent…

Je serai la, face au juge, en présence de Me de BROISSIA.

Évidemment, le mis en examen ne sera pas la…pas seulement parce que son grand courage l’honore depuis le début de cette affaire 🙂 , mais également parce que son contrôle judiciaire lui interdit de s’approcher des parties civiles…entre autres interdictions de s’approcher de mineurs, de quitter le territoire national, de changer de domicile sans prévenir etc.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :