La prise en charge des pedos par les psys en France en 2018: chronique d’un echec passé et présent.

« Tant que l’on se satisfera d’envoyer des cailloux aux pédophiles en leur disant qu’il faut qu’ils crèvent, on fera l’inverse de ce qu’il faut faire. Or, les psychiatres sont perméables à l’état de la société », relève Walter Albardier qui confesse connaître « des collègues qui ne veulent pas entendre parler de ce problème-là ».

Le patron des psychiatres confesse également qur pendant des années les psychiatres traitaient leurs patients pedo à coup d’ antidépresseurs !

Nonon, on ne veut pas leur envoyer des cailloux, on veut les enfermer pendant suffisamment d années pour leur faire comprendre d’une part que:

-leur pedocriminalité doit être punie avec la plus grande sévérité
-leur pedocriminalité doit être traitée puissamment avec castration chimique SUIVIE et therapies au sortir de prison
-ils vont tôt ou tard récidiver,
Car même l ange bleu asso décriée, déclare malgré sa super écoute des pedos repentis, 17% de récidive de ces derniers.

L’HAS évoque quant à elle des études démontrant jusqu’à 40% de récidive à 25 ans (post judiciarisation) des pedos homosexuels.

Aie ça pique les yeux, n’est-ce pas ?

À lire dans :
https://www.francetvinfo.fr/societe/harcelement-sexuel/pourquoi-la-prise-en-charge-des-pedophiles-est-tres-loin-d-etre-suffisante-en-france_2790181.amp

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :